Publicité
Un purificateur d'air dans une salle de classe. (Crédit Trotec).

Purificateurs d’air, une force intérieure face au Covid

Décontamination. 2 novembre 2020… Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, déclare sur France Inter  son refus de voir les purificateurs d’air envahir les salles de classe des écoles françaises pour faire face à l’épidémie de Covid-19, faute de preuve probante de leur efficacité. À peine six mois plus tard, le 22 avril 2021, ce dernier encouragera finalement les collectivités à installer des capteurs de CO2 et des purificateurs d’air « chaque fois que cela est pertinent ». Explications sur cette volte-face.

Article extrait du n° 576 de Face au Risque : « Sûreté des chantiers » (octobre 2021).

La fiche pratique de l’INRS comme point de départ

Entre novembre 2020 (voir vidéo ci-dessous) et avril 2021, plusieurs raisons ont conduit au changement de position de Jean-Michel Blanquer sur le sujet des purificateurs d’air. Parmi elles, on retrouve la « Fiche pratique de sécurité ED 149 » conçue par l’Institut national de recherche et sécurité (INRS).

Ce contenu est accessible sur abonnement.