Publicité
Télétravail dégradé-Risques-RPS-déconnexion-crédit : Nenetus-AdobeStock

Télétravail : les cinq risques émergents

Le télétravail massif, tel que celui vécu lors de la crise sanitaire, a fait apparaître de nouveaux types de risques. Il est important pour les entreprises de les repérer et de mettre en place des actions pour les réduire.

Le confinement généralisé a été instauré par le décret n° 2020-260 du 16 mars 2020. Il a engendré une première expérience de télétravail. Celui-ci s’est alors organisé sans anticipation, dans l’urgence.

La situation s’est reproduite à deux reprises : en octobre 2020 et en avril 2021. Cette fois avec un peu plus de recul et d’expérience du management à distance.

Cette expérience doit amener à mieux prendre en compte les risques liés au télétravail massif, pouvant devenir l’un des modes de management des organisations.

Les 5 risques majeurs

Réalisée entre le 15 avril et le 11 mai 2020[1] auprès de 169 télétravailleurs, une étude a montré que 17,4 % des répondants ont rencontré des difficultés relatives à leur santé en lien avec le travail.

7,2 % des répondants pendant la période de confinement ont consulté un professionnel de santé au sujet d’un problème lié au travail.

Les difficultés évoquées sont :

  • des difficultés à se déconnecter : 44,3%;
  • une surcharge de travail : 40,1%;
  • une perte de lien social : 32,9%;
  • du stress : 32,3%.

Ces difficultés sont évocatrices de risques psychosociaux et les résultats révèlent un impact négatif sur la bienveillance perçue du management. Plusieurs formes de risques sont ainsi apparues.

1-Les risques psychosociaux

Ils sont définis par l’INRS comme étant des risques inhérents à des situations de travail « où sont présents, combinés ou non : du stress, des violences internes commises au sein de…