Publicité
Explosion - Buncefield - Hydrocarbure - Crédit : Stuart Axe-Flickr-Cc

Il y a 15 ans, le dépôt pétrolier
de Buncefield explosait

Le 11 décembre 2005, l’un des plus grands stockages de Grande-Bretagne explose. Retour sur ce sinistre d’ampleur et ses conséquences.

Une violente explosion

Il est 6h01 ce dimanche 11 décembre 2005 lorsqu’une terrible explosion retentit dans le dépôt pétrolier de Buncefield. Le site est situé à 40 km au nord-ouest de la capitale britannique.

Construit en 1960, il est géré par le groupe français Total et propriété d’Hertfordshire Oil Storage Limited (HOSL). C’est le 5e stockage pétrolier de Grande-Bretagne. Il alimente notamment les aéroports d’Heathrow et de Luton auxquels il est relié par oléoduc.

La déflagration est d’une telle violence qu’elle est entendue au-delà de Londres. Ses effets sismiques sont mesurés au niveau 2,4 sur l’échelle de Richter. Elle est suivie d’une boule de feu qui embrase 21 grands bacs de stockage d’hydrocarbure.

La fumée se propage jusqu’en France

Le site est envahi de flammes et un énorme panache de fumée noire s’élève à plus de 300m. Il prend la direction du sud de l’Angleterre et se propagera jusqu’en Normandie et en Bretagne, puis vers l’Espagne.

Peu avant 6h30, deux autres explosions se produisent.

Explosion - Buncefield - Dépot pétrolier - Crédit : Pat Joyce-Flickr-Cc

Ce contenu est accessible sur abonnement.