Publicité
Incendie 5-7 - Evacuation - ERP - Crédit DR

Il y a 50 ans. L’incendie du Cinq-Sept

146 jeunes sont morts le 1er novembre 1970 dans la discothèque Le Cinq-Sept à Saint-Laurent-du-Pont (Isère). En cause, des manquements très importants à la sécurité.

1er novembre 1970

Dans la discothèque le Cinq-Sept à Saint-Laurent-du-Pont (Isère), la fête bat son plein. Environ 180 jeunes sont venus passer la soirée dans cette nouvelle boîte de nuit qui a ouvert ses portes quelques mois plus tôt.

On y entre par un tourniquet d’un mètre de haut environ. Et on en sort par un autre, haut de 2 mètres, situé à côté du premier.

Autour de la piste de dance circulaire, se dresse une mezzanine divisée en plusieurs loggias.

Départ du feu et propagation très rapide

Dans l’une de ces loggia, à 1 h 35, un fauteuil prend feu. Une minute plus tard, le balcon s’enflamme. Des gouttes brûlantes tombent au rez-de-chaussée sur les danseurs, enflammant leurs vêtements.

La propagation du feu est fulgurante. En outre, une fumée jaune et asphyxiante se répand.

La panique s’empare des occupants qui tentent de s’échapper de ce qui devient rapidement une fournaise.

Cependant, les quatre issues de secours sont verrouillées. Les propriétaires craignaient les resquilleurs… Les jeunes se précipitent sur les tourniquets. Mais ceux-ci se bloquent et c’est le piège funeste. Quelques-uns parviennent tout de même à s’échapper en forçant une issue de secours.

L’un des trois propriétaires de l’établissement se trouve à l’extérieur au moment du départ du feu. Il se précipite en voiture vers le téléphone le plus proche – tout de même situé à 1 km – pour prévenir les secours.

Les sapeurs-pompiers ne peuvent plus rien 

Mémorial incendie 5-7- crédit: Fandepanda/Wikimedia-commons

Ce contenu est accessible sur abonnement.

OFFRE
DÉCOUVERTE !