Publicité

Gestion des risques RH (Photo d'illustration Andrew Scheer Flickr_commons)

La gestion des risques RH vue par les DRH belges, une étude de perception

Le présent article aborde la manière dont les entreprises belges perçoivent les risques RH. Il s’appuie sur une étude auprès de plus d’une vingtaine d’entreprises belges, réalisée par les auteurs. Cela avec l’appui de HR Square, l’une des principales associations professionnelles dédiée aux RH (ressources humaines) en Belgique.
L’enquête a été menée en 2019 auprès de DRH (direction des ressources humaines) d’une vingtaine d’entreprises belges[1].

Contexte et enjeux de l’enquête

Dans le cadre de la commission des risques RH de l’Amrae (Association pour le management des risques et des assurances de l’entreprise), nous avons mené en 2015 une enquête auprès d’une trentaine d’entreprises Françaises à propos de leur perception des risques ressources humaines. Notre enquête lancée entre la fin de 2018 et le début de 2019 a concerné 21 entreprises… Représentant au total quelques 27 000 collaborateurs.

57% de ces entreprises sont des PME de moins de 250 salariés et emploient 4% du total des collaborateurs concernés par l’enquête. Plus de la moitié d’entre elles (57%) opèrent dans plusieurs pays. Et la majorité des répondants au questionnaire sont le DRH de l’entreprise (86%).

L’échantillon des répondants est composé de :

  • 43% d’entreprises opérant dans les secteurs industriels ;
  • 38% dans les secteurs des services ;
  • Et 19% dans le secteur public.

18 questions réparties en quatre catégories. À savoir les risques :

  • Internes ;
  • Externes ;
  • Périphériques ;
  • Et les nouveaux risques.

Ces questions sont à noter sur une échelle de 1 à 5 (1: très faible, 2: faible, 3: moyen, 4: fort et 5: très fort) par rapport à deux axes :

  • La probabilité que ce type de risque survienne dans l’entreprise.
  • Le niveau de gravité potentielle que peut générer ce type de risque dans l’absolu (indépendamment de l’entreprise), en se basant sur l’expérience professionnelle du répondant.

Il est demandé aux répondants de commenter et d’enrichir leurs notations avec des exemples liés à leur entreprise et/ou découlant de leurs expériences professionnelles.

L’objet de cette étude était d’insister sur la manière dont les entreprises perçoivent le risque RH en Belgique et également d’envisager de nouveaux risques en rapport avec les modes de travail : l’impact du numérique sur la société, la digitalisation de plus en plus croissante des fonctions et des postes de travail, le travail à distance, la multiplication des modes collaboratifs autres que le salariat classique, les nouveaux modes de management…

Cette enquête est également rapprochée d’une étude réalisée en 2015 par les auteurs publiée dans un livre Blanc pour l’Amrae [2].


Questionnaire sur les risques RH.
Questionnaire sur les risques RH

La répartition des 378 résultats du questionnaire (21 entreprises x 18 questions) dans le plan de criticité (cf. chapitre 0) permet de mett