Publicité

Les-négligences-coupables-d’une-entreprise-au-cœur-de-l’incendie-le-plus-meurtrier-des-États-Unis-photo-Forest-Service-USDA

Les négligences coupables d’une entreprise au cœur de l’incendie le plus meurtrier des États-Unis

Le changement climatique doit impérativement entrer dans l’analyse des risques de toutes les entreprises qui ne doivent plus sous-estimer ses effets. C’est sans doute la leçon que la Pacific Gas & Electric Company (PG&E) devrait tirer du fameux Camp Fire

Le plus meurtrier de l’histoire américaine

Camp Fire, le feu de forêt le plus meurtrier de l’histoire américaine ne devrait pas rester sans suite. À cela près que le 14 janvier 2019, l’entreprise s’est déclarée en faillite et que sa PDG a démissionné dans la foulée. De ce fait, il est peu probable que les nombreuses poursuites intentées contre elle finissent par aboutir. C’est même, selon plusieurs experts, la raison de cette faillite soudaine.

Publicité

Un défaut sur une ligne haute-tension

Tout a commencé au matin du 8 novembre 2018 lorsqu’un défaut sur une ligne haute-tension est relevé. Une attache serait entrée en contact avec un pylône électrique de 115000 volts provoquant une étincelle qui a enflammé la brousse alentour.

Les sapeurs-pompiers, arrivés seulement 10 minutes plus tard n’ont rien pu faire pour empêcher le feu de se propager.

Du vent et la sécheresse

Poussé par un vent de près de 60 km/h et attisé par de nombreux combustibles dus à l’extrême sécheresse que connaît depuis quelques années la Californie, rien n’a pu arrêter sa progression. Sur son passage, le feu a ravagé 63 000 hectares, détruit 22 000 bâtiments et, surtout, rasé la ville de Paradise.

86 personnes y ont trouvé la mort, 3 sont toujours portées disparues à ce jour.

Des négligences

Des accidents peuvent…

Ce contenu est accessible sur abonnement. Pour lire la suite :

DECOUVREZ
NOS OFFRES !

ESSAYEZ
GRATUITEMENT !

IDENTIFIEZ
VOUS !

BESOIN DE CONSEILS ?

Nous restons à votre disposition du lundi du vendredi, de 9h à 18h

Par email :

Par téléphone (prix appel local) :

+ 33 (0)2 32 53 64 32