Publicité

Incendie de Courchevel : les facteurs aggravants d'un drame annoncé (Photo Campus France - Search CC - Flickr)

Incendie de Courchevel : les facteurs aggravants d’un drame annoncé

C’est par le biais d’un tweet du préfet de la Savoie qu’est venue la première officialisation de l’incendie de Courchevel le dimanche 20 janvier. Comme le précise le compte Twitter officiel de la préfecture, c’est dans l’un des bâtiments au lieu dit « La Croisette », situé au cœur de Courchevel 1 850 (partie la plus huppée de la station), que s’est déclenché l’incendie vers 4h30 du matin.

Il aura fallu plus de deux heures et demie aux 130 sapeurs-pompiers du Sdis de la Savoie pour circonscrire le feu. Le bilan final faisait ainsi état, plus tard dans la journée de dimanche, de deux morts et vingt-cinq blessés.

Publicité

Parmi les rescapés de cet incendie de Courchevel 1 850, quatre ont été annoncés dans un état grave. Leur pronostic vital n’est toutefois pas engagé. Les vingt-et-un autres ont quant à eux été déclarés comme étant « légèrement blessés ou incommodés » par le préfet de la Savoie.

Des bâtiments de « La Croisette » devaient être rénovés à Courchevel 1 850

Comme après chaque incendie, la question qui suit le bilan est désormais de savoir ce qui a provoqué le départ des flammes. Dans la foulée du drame, la première thèse relayée par les chaînes d’information en continu était alors que les propriétaires du bâtiment incendié…

Ce contenu est accessible sur abonnement. Pour lire la suite :

DECOUVREZ
NOS OFFRES !

ESSAYEZ
GRATUITEMENT !

IDENTIFIEZ
VOUS !

BESOIN DE CONSEILS ?

Nous restons à votre disposition du lundi du vendredi, de 9h à 18h

Par email :

Par téléphone (prix appel local) :

+ 33 (0)2 32 53 64 32

Par |2019-02-08T18:15:15+00:0021/01/2019|Mots-clés : , , , |