3M Aura 9300
genetec
Cordura live durable

L'incendie de la Tour Grenfell le 14 juin 2017. Crédit photo : Donna/Fotolia.com

La construction incendie au cœur des débats des assises de la protection passive contre l’incendie

À l’occasion de ses 70 ans, le GTFI (Groupement technique français contre l’incendie) a organisé, le 18 octobre 2018, les premières assises de la protection passive contre l’incendie. Celles-ci ont rassemblé de nombreux spécialistes (fabricants, pompiers, Institutions) afin de débattre sur l’amélioration de la sécurité incendie dans les bâtiments, plus d’un an après le drame de la tour Grenfell.

Depuis le drame de la Grenfell Tower, plusieurs textes de loi ont été publiés en France comme la loi Essoc (loi pour un État au service d’une société de confiance) publiée le 10 août 2018 ainsi que son ordonnance 1 qui a créé un permis de faire autorisant une dérogation des normes de construction à condition de démontrer qu’elle atteint les objectifs de résultats.

Mais ces textes sont-ils pertinents en termes de sécurité ? Telle était la question posée lors de la première table ronde. « Peut-on parler de droit à l’erreur, lorsqu’on parle de vies humaines ? », s’interroge Régis Cousin, président du FFMI qui avait signé une tribune en janvier 2018 avec la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) et l’association des brûlés de France pour que la réglementation incendie soit exclue du permis de déroger. « Lorsqu’on touche à un sujet aussi sensible, il…

Ce contenu est accessible sur abonnement. Pour lire la suite :

DECOUVREZ
NOS OFFRES !

> voir nos formules

ESSAYEZ
GRATUITEMENT !

> s’inscrire librement

IDENTIFIEZ
VOUS !

> se connecter

BESOIN DE CONSEILS ?

Nous restons à votre disposition du lundi du vendredi, de 9h à 18h

Par email :

Par téléphone (prix appel local) :

+ 33 (0)2 32 53 64 32

Par |2018-10-22T09:01:48+00:0022/10/2018|Mots-clés : , , , , |