Publicité

Attentats 2015 Paris. Photo MP/Face au Risque

Comprendre le terrorisme en entreprise

Journaliste et écrivain, auditeur de l’Institut des hautes études de défense nationale, Nicolas Hénin propose, dans son livre Comprendre le terrorisme – Bâtissons une société résiliente (Fayard), les clés de compréhension du terrorisme.
Entretien sur la menace du terrorisme en entreprise.

Face aux traditionnels « marchands de peur », l’analyse de Nicolas Hénin est avant tout pédagogique. Le sujet ne lui est pas étranger. Le 22 juin 2013, il a été enlevé à Raqqa (Syrie) et est resté otage jusqu’au 18 avril 2014.

Récemment, avec quatre autres professionnels dont Mourad Benchellali, ancien prisonnier de Guantanamo, il a fondé la société « Action résilience » et un think tank éponyme. L’objectif est de fournir des conseils en dialogue social et de la formation pour prévenir et gérer les conflits liés à la radicalisation en entreprise. Il nous explique les enjeux.

Face au Risque. « Terrorisme » est un mot difficile à définir…

Nicolas Hénin. L’un des grands problèmes avec le terrorisme, c’est qu’il faut éviter les trois écueils, qui constituent une sorte de triangle : le déni, la sidération et la panique. Face à cela, il est difficile de raisonner de manière sereine.

Pourtant il faut garder en tête que l’attaque terroriste ne cherche pas tant les dégâts cinétiques – qui restent souvent très faibles à quelques exceptions près – que l’impact psychologique.

Le terrorisme est un concept qui se laisse mal définir et sur lequel aussi bien les juristes que les politologues s’écharpent régulièrement. Les frontières sont mal dessinées et parfois idéologiques.

À quel moment l’insurgé irakien qui se bat contre l’occupation n’est plus un résistant, reconnu par…

Ce contenu est accessible sur abonnement. Pour lire la suite :

DECOUVREZ
NOS OFFRES !

ESSAYEZ
GRATUITEMENT !

IDENTIFIEZ
VOUS !

BESOIN DE CONSEILS ?

Nous restons à votre disposition du lundi du vendredi, de 9h à 18h

Par email :

Par téléphone (prix appel local) :

+ 33 (0)2 32 53 64 32

Par |2019-03-29T15:27:54+00:0002/10/2018|Mots-clés : |