Publicité
Snekkar Arctic - Naufrage - Crédit : DR

Il y a 35 ans, le naufrage du chalutier Snekkar Arctic (vidéo)

Le 21 février 1986, le chalutier Snekkar Arctic fait naufrage au large des côtes écossaises avec à son bord 26 marins-pêcheurs expérimentés. En cause, un défaut de conception du bateau. Le drame fait 18 victimes.

Article extrait du n°569 de Face au Risque :  « Mesures post-Lubrizol, quel impact sur l’industrie ? » (février 2021).

Parti de Dieppe (Seine-Maritime) le 12 février 1986, le chalutier Snekkar Arctic rejoint sa zone de pêche au large des îles Shetland (Ecosse), à environ 540 km des côtes. Vingt-six marins confirmés sont à bord de ce navire-usine ultra-moderne de 50 mètres de long. Il a été construit l’année précédente par les Ateliers et Chantiers de la Manche (ACM). Il est exploité par l’armateur Leveau & Le Garrec.

Le drame arrive en pleine nuit

Dans la nuit du 21 au 22 février, « la météo n’est pas bonne mais ce n’est pas la tempête », écrit alors l’hebdomadaire Le Marin.

Le tableau électrique prend feu, cependant les mécaniciens isolent rapidement l’incendie. « Ils commençaient juste à remettre en pêche (…) quand, au bout de 10 minutes, ils n’ont plus eu à nouveau de courant électrique et nous n’avons plus pu communiquer », poursuit l’hebdomadaire. Il rapporte ainsi les propos du commandant du Dogger Bank, un autre chalutier pêchant sur la zone, avec lequel communiquait le capitaine du Snekkar Arctic.

A 1 h 15 le 22 février, une importante quantité d’eau est constatée dans l’entrepont usine.

A 1 h 28, le chalutier gîte rapidement sur tribord. Mais la plupart des marins-pêcheurs, dont certains dormaient, n’ont pas le temps d’enfiler leur combinaison de survie.

Le Snekkar Arctic coule en moins de 15 minutes.

Trois heures apr…

Ce contenu est accessible sur abonnement.

OFFRE
DÉCOUVERTE !

> J’en profite !