Publicité
Santé des salariés (photo Occupational_Burnout CC Wikimedia Microbiz Mag BD).

Tribune. Dégradation de la santé mentale des salariés : 5 conseils aux entreprises pour soutenir leurs employés

La pandémie a souligné un élément clé pour la résilience des entreprises : il est indispensable que ces dernières saisissent les questions relatives à la santé mentale pour protéger leurs employés.

Selon les données issues de l’étude « Perspectives des risques 2021 » du groupe International SOS, 1 manager sur 3 estime que les problèmes de santé mentale contribueront de manière significative à la baisse de performance des salariés, et donc de l’entreprise.

« Au-delà des conséquences infectieuses de la maladie, la santé mentale est une des révélations majeures de l’impact de cette pandémie. Un grand nombre de décideurs considèrent la santé mentale comme un enjeu de l’année, voire des années qui viennent, pour assurer la performance et l’engagement des collaborateurs. La mise en place d’un programme de santé durable est un pilier stratégique fort pour les entreprises » souligne Dr Philippe Guibert, directeur médical régional et consulting santé pour International SOS.

Voici ses 5 conseils clés pour protéger la santé mentale des salariés :

1. Assurer un suivi individualisé de l’état de santé de chaque employé

Chaque employé doit être soutenu de façon individuelle. Chaque personne réagit différemment au stress provoqué par la pandémie, les problématiques qui en découlent peuvent donc être multiples.

La connaissance des difficultés individuelles permet aux entreprises de mieux comprendre comment chacun fait face à cette période et lui fournir un soutien personnalisé. Cela peut également se faire via des enquêtes ou des outils en ligne qui ont été scientifiquement validés et qui peuvent mettre en évidence des points de souffrance individuels.


2. S’assurer que les employés aient identifié leurs points de contacts de confiance

Certains individus peuvent ne pas se sentir à l’aise pour parler de leur santé mentale avec leurs collègues et leur manager, car ils peuvent être anxieux quant à la façon dont ils sont perçus.

Pour contrer ce problème, il est important que les employés puissent discuter de leurs problèmes de santé émotionnelle et mentale avec des personnes ne faisant pas partie de leurs équipes directes, de préférence un responsable des ressources humaines ou une personne ayant une formation associée.


3. Permettre et encourager les employés à prendre des pauses

Pour être le plus productif possible, il est important de prendre des pauses régulières au cours de la journée de travail. Aussi, décomposer le travail en intervalles séparés par de courtes pauses, peut aider à être efficace et fournir un sentiment d’accomplissement au fur et à mesure que les tâches sont accomplies.


4. Partager des informations fiables à ses équipes sur la situation sanitaire

Les informations qui circulent sur le COVID-19 sont parfois erronées, capables de devenir source d’anxiété et de raisonnement irrationnel. Il est vital de bien s’informer, en sélectionnant des sources de confiance.

Les responsables doivent s’assurer que leurs employés reçoivent des informations de sources fiables. En outre, cela les protègera de certaines influences médiatiques négatives dont nous sommes témoins actuellement.


5. Fournir aux employés les outils nécessaires à la responsabilisation individuelle

Les entreprises doivent s’attacher à créer les conditions dans lesquelles un employé est capable d’assumer la responsabilité de son bien-être. Cela est fondamentalement lié à la culture d’entreprise ; une culture qui encourage la prise en main de chacun sur sa santé et fournit les outils nécessaires à cette fin sera d’une grande valeur pour les employés.

Comme de nombreux employés travaillent à domicile, encourager la responsabilité personnelle en matière de bien-être mental devient une tâche encore plus importante, car les organisations ont tout simplement moins de contrôle direct sur les employés.