Publicité
TFL_Total Financial Loss_FM Global. (Image d'illustration My virtual Coach_Flickr_commons).

Qu’est-ce que le TFL, l’outil qui mesure les pertes liées aux risques non assurables ?

La 28e édition des « Rencontres du risk management de l’Amrae » (Association pour le management des risques et des assurances de l’entreprise) se tiendra du mercredi 5 au vendredi 7 février 2020 du côté de Deauville.
En marge de cet événement FM Global nous dévoile le TFL (Total Financial Loss). Un outil à destination des risk managers servant, pour les entreprises touchées, à quantifier les pertes financières liées à une catastrophe.

Il y a un an, FM Global présentait son outil d’analyse prédictive à l’occasion des 27e rencontres du risk management de l’Amrae. Pour cette édition 2020, la 28e du nom, l’assureur et certificateur spécialisé dans les dommages des biens industriels et commerciaux met en avant le TFL.

Expert FM Global, Antoine Millot nous donne les grandes lignes de cet outil qu’est le Total Financial Loss (pertes financières globales) pour les entreprises. L’objectif est de « donner un outil aux risk managers pour quantifier les risques associés à la perte d’une ressource dans son ensemble. C’est à dire la part assurable et la part non assurable du risque », confie l’intéressé.

Prévenir la destruction de valeur avec le TFL

À l’origine, la création de cet instrument « part d’un constat sur une tendance forte depuis plusieurs années, à savoir une augmentation de la part des risques non assurés suite à des catastrophes majeures ».

Notre interlocuteur ajoute d’ailleurs qu’il s’agit du « modèle traditionnellement utilisé par des investisseurs, des financiers pour quantifier la création de valeur sur des investissements. Nous avons pris exactement la même lecture pour le risque de perte d’un équipement majeur ou d’une…