Publicité

L_analyse des risques l_outil indispensable du voyageur moderne photo Pawel Maryanov licence CC via Flickr

Outil indispensable du voyageur moderne, l’analyse des risques

L’enlèvement de deux ressortissants français au Bénin pose la question de la sécurité du voyageur. Au-delà des simples conseils, c’est à une véritable analyse des risques que chaque voyageur, quel que soit son statut, doit se préparer.

La sécurité du voyageur ne peut se limiter à la consultation de la carte de « conseil aux voyageurs » avant son départ, quelle que soit la destination. Que le parc de Pendjari au Bénin ait été en zone rouge ou jaune sur la carte du ministère des affaires étrangères n’a que peu d’intérêt en soi.

La carte du ministère et plus globalement les fiches-pays qui l’accompagnent sont évidemment une étape incontournable. Qu’il soit en déplacement d’affaire ou d’agrément, le voyageur doit se livrer à une réflexion. Les professionnels l’appellent analyse des risques.

Le voyageur doit se projeter dans un nouvel environnement

Trop souvent, le voyageur occasionnel oublie que voyager, c’est se projeter dans un environnement nouveau et différent. Les usages, la culture du risque, les risques, les moyens de prévention et de secours… Tout y est différent.

Évaluer sa propre vulnérabilité

Les risques se classent le plus souvent en trois catégories : risque naturels, risques sanitaires et risques sécuritaires.

Pour chacun d’entre eux, le voyageur doit tenter d’évaluer sa propre vulnérabilité et les conséquences en cas de survenu. Quand on se prépare à un safari en Afrique, cela signifie par exemple : vérifier si on se situe en saison des pluies, comme c’est le cas actuellement en Tanzanie.

Au mieux, le risque est de se retrouver enlisé sur une piste au milieu de nulle part. Au pire d’avoir un accident sans espoir de secours.

Le risque sanitaire

Les spécificités sanitaires de la destination sont à apprécier par rapport à son propre état de santé. Est-il assez bon pour faire face à un environnement microbien différent ? Est-il compatible avec les services médicaux disponibles dans le pays ou faudra-t-il considérer une évacuation sanitaire vers un pays tiers ? Dans certains pays, il n’y a pas d’hôpital répondant au standard occidental.

Le risque sécuritaire

Le traitement du risque sécuritaire est plus complexe. Il englobe aussi bien la délinquance de droit commun que le terrorisme.  Aussi, il nécessite une mise en perspective et une projection dans l’environnement local. L’analyse des scénarios d’agressions permet de se positionner comme cible (c’est le cas d’un vol à la tire ou d’un enlèvement) puis comme dommage collatéral (c’est le cas lors d’une attaque d’hôtel).

Il faut aussi comprendre qu’en étant Français parmi des Français en France, on ne présente pas le même attrait. D’autant plus lorsqu’on est le seul occidental dans un pays où votre smartphone à lui seul représente plus d’un mois de salaire. Votre enlèvement promet alors une rançon qui fera vivre plusieurs familles pendant plusieurs mois !

Le risque naturel

Ainsi, en fonction de la saison, de son état de santé et de son expérience du voyage et de la destination, le voyageur averti prend sa décision de voyager. Le touriste a pour lui deux avantages que n’a pas le voyageur d’affaire. D’abord, l’agence de voyage d