Publicité

système de sécurité physique (photo brittany taylor_flickr_commons)

Que peut-on attendre de son système de sécurité physique aujourd’hui ?

Le monde qui nous entoure évolue. Pour les entreprises, cela signifie que de nouvelles menaces sont à prendre en compte… Mais aussi que de nouvelles solutions existent pour les prévenir et y remédier.

Les systèmes de sécurité sont désormais capables d’aller au-delà de la vidéosurveillance et du contrôle d’accès… De répondre à des besoins autres que la sécurité physique… Et même d’impacter l’entreprise jusque dans ses activités quotidiennes, ses opérations et ses résultats. Quelles sont ces fonctionnalités ? Que peut-on aujourd’hui attendre de son système de sécurité ?

Plus de cybersécurité et de résilience

Avec les réglementations sur la cybersécurité et la protection de la vie privée, la responsabilité des entreprises est de plus en plus engagée. Les données collectées et stockées par les systèmes de sécurité physique n’y échappent pas. Mais ceux-ci sont aujourd’hui en mesure de soutenir une approche proactive de la cybersécurité dans l’entreprise.

On ne parle pas seulement de fonctionnalités de protection contre les cyberattaques… Mais également d’audit de la sécurité et de la résilience du système. Et ce, qu’il s’agisse d’un micrologiciel qui n’a pas été mis à jour ou d’un mot de passe par défaut qui n’a pas été modifié.

Au-delà de la gestion des titulaires de cartes, une gestion des identités

Il ne suffit plus d’empêcher les mauvaises personnes d’accéder aux bâtiments. Le contrôle d’accès doit aussi porter sur la propriété intellectuelle, les systèmes informatiques et les équipements spécialisés. La gestion des identités, soit le profil numérique des personnes, répond à ces besoins.

Avec un système de gestion des identités et des accès, une entreprise peut automatiquement assigner à un salarié des droits d’accès aux bâtiments, mais aussi aux ressources informatiques. Cela permet aux équipes de sécurité d’avoir une image plus claire des menaces potentielles au-delà du seul risque physique.

Des données de sécurité exploitable en terme de business

Les systèmes de sécurité peuvent aujourd’hui apporter une plus grande valeur aux entreprises, en exploitant les données des caméras et autres capteurs pour améliorer les opérations. Dans le retail, par exemple, une équipe marketing peut s’appuyer sur l’analyse vidéo pour suivre l’impact d’une promotion en magasin ou améliorer l’expérience client.

Ces données peuvent être utiles à de nombreuses autres équipes (service client, ressources humaines, opérations…). Et même améliorer l’automatisation des bâtiments. Par exemple, l’extinction automatique des lumières peut être planifiée en lien avec les caméras et la détection de mouvement. Ce type d’application permet de réduire les coûts d’exploitation, mais également d’aider l’entreprise à respecter les normes d’efficacité énergétique.

Un accompagnement dans la prise de décision

De plus en plus de capteurs sont ajoutés aux systèmes de sécurité. Dans certains cas, les opérateurs sont ainsi chargés de gérer des milliers d’appareils sur différents sites, et donc d’innombrables événements et alarmes, sans pour autant réussir à en définir facilement la priorité.

La gestion collaborative des décisions est capable de repérer les situations complexes en corrélant des événements provenant de divers capteurs et d’alerter les opérateurs sur les urgences, tout en les guidant dans leur réponse selon les politiques de l’entreprise et les exigences de conformité.

De l’intelligence artificielle

Beaucoup pensent qu’une intelligence artificielle est d’ores et déjà capable de créer des algorithmes sur la base de ce qu’elle a précédemment appris. En réalité, ce n’est pas encore possible. Toutefois, des résultats concrets ont été atteints avec, parmi les techniques les plus prometteuses, le Deep Learning supervisé, qui utilise de grandes séries d’images classées par des humains pour différencier des contenus.

Par exemple, un système de reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation minimise les fausses lectures en apprenant la différence entre un panneau routier et une plaque d’immatriculation. Un autre exemple serait de différencier une voiture d’un camion… Sans avoir à définir des règles sur ce qu’est une voiture par rapport à un camion.

Des solutions visuellement intuitives pour améliorer l’expérience utilisateur

Les fauteuils de la salle de contrôle étaient autrefois occupés par des agents de sécurité formés, des agents de police à la retraite et des ex-militaires. Aujourd’hui, une nouvelle vague d’opérateurs plus jeunes et plus technophiles se détache. Ils attendent autre chose des systèmes de sécurité… Qu’ils leur offrent une expérience utilisateur semblable à celle des technologies qu’ils utilisent dans leur vie personnelle.

Pour préserver leur engagement et leur motivation, les entreprises peuvent compter sur des solutions visuellement intuitives. Les longues listes de caméras, de portes et de capteurs, organisés de manière logique, ne suffiront plus. Ils attendent des plateformes qui présentent des situations d’ensemble. Le tout dans un contexte plus visuel, qui les aide à accomplir les tâches avec plus de facilité et de confiance.

Guillaume Charon CV

Guillaume Charon
Directeur Commercial France-Maghreb de Genetec depuis septembre 2007, il a auparavant occupé les postes de Chef de Produit CCTV chez Siemens Building Technology de 2001 à 2007. Guillaume Charon a débuté sa carrière en tant que Directeur Technique chez Sensormatic en 1989.

Par |2019-05-14T10:11:48+00:0014/05/2019|Mots-clés : , , |