Publicité
Photo d'illustration salon chimie JCO 2019 (crédit École polytechnique_Flickr_commons).

Agenda. Les salons Petrochymia
et LH PétroChimie reportés à 2021

Programmés au mois de novembre 2020, les salons Pétrochymia et LH PétroChimie sont finalement décalés à 2021.

La vague d’annulations des salons se poursuit en cette période de crise sanitaire. Après Expoprotection, qui a récemment communiqué sur le nouveau format et les nouvelles dates pour 2021, c’est désormais au tour des salons Pétrochymia et LH PétroChimie d’être reportés.

Les deux événements sont effectivement décalés à 2021. Aucune annonce officielle n’a pour le moment été faite concernant les futures dates de ces rendez-vous.

LH PrétroChimie de nouveau décalé

À noter au passage qu’il ne s’agit pas du premier report en ce qui concerne LH PétroChimie. Le salon était en effet initialement prévu les mercredi 7 et jeudi 8 octobre 2020 du côté du Havre. Avant d’être finalement décalé aux mercredi 25 et jeudi 26 novembre 2020… Puis à 2021.

S’agissant de Petrochymia, qui était programmé à Martigues les mercredi 4 et jeudi 5 novembre 2020, ce report à 2021 est le premier du genre.

Précisions sur les enjeux de ces salons

Comme les noms l’indiquent ces deux salons s’adressent à un public orienté « chimie », dans le sens large du terme.

« Plusieurs secteurs d’activités prestigieux marquent de leur empreinte ce territoire industriel et c’est là que les mots parlent. Additifs, chimie de spécialité, chimie du végétal, chimie verte, énergies, engrais, liquides, logistique, lubrifiants, plastiques, portuaire, pétrochimie, raffinage, stockage, vrac… Tous ces secteurs sont les invités de LH PétroChimie » est-il ainsi précisé sur le site de l’événement.

Concernant le second salon, ce rendez-vous « permet à tous les acteurs des filières pétrochimique, chimique et des domaines de la raffinerie, oil & gas et offshore, de se rencontrer. Les exposants, fournisseurs et industriels qualifiés sont tous reconnus dans leur métier pour leurs solutions novatrices afin de faire face à la demande énergétique croissante » arguent de leur côté les organisateurs de Petrochymia.

Eitel Mabouong

Eitel Mabouong

Journaliste