Publicité
Salon Security Safety Prevention Meetings

Coronavirus : Security-Safety Prevention Meetings est reporté

Rencontres sportives, spectacles, salons… les événements s’annulent en cascade. C’est le cas de Security/Safety Prevention Meetings.

Mise à jour le 13 mars 2020.

Le salon Security/Safety Prevention Meetings qui devait se tenir à Cannes les 17, 18 et 19 mars 2020 a annoncé son report à une date ultérieure de l’événement à cause de l’épidémie de Coronavirus-Covid-19. Les dates du 30 juin, 1er et 2 juillet 2020 d’abord annoncées par l’organisateur ont encore été modifiées à la suite du discours du président de la République du 12 mars. Ce sont finalement les 15, 16 et 17 septembre 2020 qui ont été retenues. Le lieu du Palais des Festivals de Cannes reste inchangé.

Spécialisé dans les rencontres d’affaires en matière de sécurité, sûreté et prévention, Security/Safety Prevention Meetings avait déjà organisé 2 600 rendez-vous professionnels pour cette édition 2020.

Manifestations de plus de 1 000 personnes interdites

C’est suite à l’annonce gouvernementale que la direction du salon a pris cette décision. En effet, toutes les manifestations accueillant potentiellement plus de 1 000 personnes sont interdites en France, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran, le 8 mars à l’issue d’un Conseil de défense qui s’est tenu à l’Elysée. Seuls les événements utiles à la vie de la nation pourront être maintenus, comme les concours par exemple. L’idée est de freiner l’épidémie de Covid-19.

Ainsi, comme partout dans l’Hexagone, le Palais des congrès de Cannes voit une à une les manifestations annulées ou reportées.

Les assurances

Des contrats d’assurance annulation existent mais encore faut-il qu’il n’y ait pas de clauses d’exclusion de pandémies. Quant à la perte d’exploitation, Florence Lustman, présidente de la Fédération française de l’assurance (FFA) explique dans Le Monde que « la plupart du temps, les pertes d’exploitation sans dommages ne sont pas couvertes. Pour que nous intervenions, il faut, par exemple, qu’il y ait un incendie ou un bris de machine ».

Martine Porez
Journaliste