Séminaire Barpi-Accident industriel-Retour d'expérience-Crédit Barpi

Retour d’expérience sur les accidents industriels

Le Barpi (Bureau d’analyse des risques et pollutions industriels) a organisé les 22 et 23 mai 2019 à Rennes, dans le cadre du réseau Impel, un séminaire européen sur le thème «Retour d’expérience sur accidents industriels».

Le séminaire 2019 du Barpi portait sur le retour d’expérience sur accidents industriels. Il était organisé dans le cadre du réseau Impel, le réseau de l’Union européenne pour l’application et le respect du droit de l’environnement. 293 personnes venant de 19 pays européens y ont participé.

L’objectif de ce séminaire est de partager et de diffuser les enseignements tirés de l’analyse d’accidents graves ou significatifs. Ceci afin de progresser collectivement dans la maîtrise des risques en exploitant la diversité des retours d’expériences disponibles.

Durant ces deux journées, quatre thèmes ont été abordés.

Maîtriser les risques nouveaux

Selon la Fédération française d’assurance, le changement climatique, la disruption des secteurs d’activités et le cyber-risque figurent au top trois des risques émergents d’accidents industriels.

Parallèlement, on peut déjà trouver dans la base de données Aria de nombreux événements impliquant les nouvelles filières énergétiques. Par exemple, l’incendie de panneaux photovoltaïques et ses difficultés d’intervention, l’incendie d’un bus urbain roulant au gaz naturel de ville (GNV) ou l’incendie dans une usine de recyclage de piles et accumulateurs usagés.

Éviter les défaillances multiples

Depuis 2016, un quart des accidents industriels survenus dans des ICPE soumises à enregistrement ou autorisation présente au moins deux défaillances. Et que celles-ci soient matérielles ou humaines. La présence d’une défaillance…

Ce contenu est accessible sur abonnement. Pour lire la suite :

DECOUVREZ
NOS OFFRES !

ESSAYEZ
GRATUITEMENT !

IDENTIFIEZ
VOUS !

BESOIN DE CONSEILS ?

Nous restons à votre disposition du lundi du vendredi, de 9h à 18h

Par email :

Par téléphone (prix appel local) :

+ 33 (0)2 32 53 64 32

Par |2019-06-05T17:36:36+00:0005/06/2019|Mots-clés : , , , |