Feu entrepôt Seclin. Photo Sdis du Nord/Pascal Rossignol

Amiante : les sapeurs-pompiers du Nord portent plainte

Les sapeurs-pompiers du Nord ont déposé, le 25 octobre 2018 auprès du tribunal de Lille, une plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui. Ils dénoncent le manque de mesures pour les protéger de l’exposition à l’amiante.

Les représentants de la CGT du Service départemental d’incendie et de secours du Nord (Sdis 59) ont porté plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui, le 25 octobre 2018.

Ils dénoncent le manque de mesures nécessaires pour les protéger de l’exposition à l’amiante et aux fumées d’incendie, principalement en ce qui concerne la décontamination des équipements de protection (tenue, casque, gants…).

Ils veulent obtenir l’attestation indiquant que les sapeurs-pompiers sont exposés à des produits cancérogène, mutagènes ou reprotoxiques (CMR), comme l’amiante, au cours de leurs activités professionnelles.

«Les rapports le disent, les anciens partent prématurément. On a de nombreux collègues qui aujourd’hui développent des cancers. Les incendies sont très diversifiés, nous intervenons dans de nombreux contextes et malheureusement, de l’amiante, il y en a partout. C’est un matériau qui a été utilisé à outrance à une certaine époque. La devise des sapeurs-pompiers, c’est courage et dévouement. Pas empoisonnement.»

David Mirland, pompier professionnel, élu CGT au CHSCT au micro de France bleu Nord.

Surexposition des sapeurs-pompiers à certains cancers

Cette plainte fait notamment suite à un rapport rendu en mars 2017 par la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL). Ce dernier faisait état d’une surexposition des sapeurs-pompiers à certains cancers, dont le mésothéliome, cancer principalement causé par l’inhalation de fibres d’amiante.

D’après La Voix du Nord, en…

Ce contenu est accessible sur abonnement. Pour lire la suite :

DECOUVREZ
NOS OFFRES !

ESSAYEZ
GRATUITEMENT !

IDENTIFIEZ
VOUS !

BESOIN DE CONSEILS ?

Nous restons à votre disposition du lundi du vendredi, de 9h à 18h

Par email :

Par téléphone (prix appel local) :

+ 33 (0)2 32 53 64 32

Par |2019-06-07T17:48:50+00:0026/10/2018|Mots-clés : , , |