L’explosion de fumées et l’embrasement généralisé éclair

Date de publication : 01/10/2008  |  Rédaction

L’évolution du confort domestique et l’augmentation des combustibles dans les habitations ont comme conséquence indirecte l’aggravation des sinistres incendie. Si les dérivés pétroliers et les nouveaux plastiques présents dans les meubles, les matelas ou les canapés ne sont pas toujours inflammables, la fumée issue de leur combustion peut, en revanche, l’être extrêmement. En effet, l’ignifugation des meubles retarde l’inflammabilité mais pas la combustion, ce qui génère davantage de fumées combustibles. Les progrès techniques en isolation domestique ont également renforcé le phénomène. Piégées dans un habitacle qui retient la chaleur, les fumées entretiennent leur propre échauffement et peuvent conduire à des explosions. Depuis le milieu des années 1990, des phénomènes thermiques, jusque-là peu connus, se sont multipliés.Le 14 septembre 2002, cinq sapeurs-pompiers de la caserne de Champerret périssent au cours d’une intervention dans l’incendie d’une chambre de bonne à Paris. Ce lou...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°446 - Octobre 2008 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 10 €
Pour lire la suite :