L’exposition au bruit, un constat d’échec

Date de publication : 10/11/2016  

L’exposition au bruit reste un enjeu important de la santé au travail et fait partie des 10 facteurs de pénibilité retenus. Chaque année, on compte 1 000 nouvelles déclarations de surdités professionnelles malgré une législation sur le sujet existant depuis 30 ans. C’est le constat qu’a fait Fabien Krajcarz, directeur général de Gamba Acoustique lors de son intervention sur Expoprotection. Il met en avant quatre maillons responsables de cet échec :

  • les salariés qui ne mettent pas, ou mal, leurs EPI. Le message « Il faut se protéger 100 % du temps d’exposition au bruit » n’est pas passé ;
  • les acteurs de la prévention (HSE, médecin du travail, IPRP, ergonome…) ;
  • les projeteurs (acheteurs, responsables des constructions ou du réaménagement des ateliers) ;
  • les décideurs, qui sont souvent les payeurs.

Fabien Krajcarz préconise plus d’acoustique dans les formations initiales et continues et une anticipation de la problématique à chaque nouvelle construction. Il regrette « le manque de culture générale de l’acoustique sachant que toute lésion est irréversible ».