Il y a 40 ans… Attentat au château de Versailles

Date de publication : 21/06/2018  |  M.P.

La galerie des Batailles après restauration. Crédit Albeins/Wikimedia Commons
La galerie des Batailles après restauration. Crédit Albeins/Wikimedia Commons

Le 26 juin 1978. Vers 2 h du matin, une bombe de forte puissance explose au château de Versailles, dans la galerie des Batailles située dans l’aile du Midi. L’explosion ne fait pas de victimes mais les dommages matériels sont très importants.

Une dizaine de salles au rez-de-chaussée sont touchées, les portes et fenêtres sont soufflées dans un rayon de 80 m, un plafond présente une brèche de 10 m de diamètre.

Côté œuvres, de nombreux tableaux et statues sont très endommagés, voire détruits. Les dommages sont estimés à 5 M de francs.

L’attentat est revendiqué par le Front de libération de la Bretagne, une organisation indépendantiste. Les deux auteurs, Lionel Chenevière et Padrig Montauzier, sont arrêtés quelques jours plus tard. L’enquête révèle qu’ils ont placé la bombe la veille de l’attentat, en haut d’un placard de la galerie des Batailles pendant les heures d’ouverture du château.

Ils sont condamnés à quinze ans de réclusion criminelle mais ont profité de la loi d’amnistie votée en août 1981 après l’élection de François Mitterrand.

De très nombreux attentats ont été attribués à différents groupes d’indépendantistes bretons entre 1966 et 2000. Le dernier en date est celui du McDonald de Quévert près de Dinan, le 19 avril 2000. Une employée de 28 ans avait été tuée.